Discographie



Entretien

Qu'est ce qui vous a poussé à vous lancer dans l'aventure que constitue la musique identitaire ?

J'ai commencé par composer des chansons de variété format standard puis je me suis amusé à fredonner quelques airs aux relents identitaires lors de sorties que j'effectuais avec mes ami(e)s et ça plaisait ! Donc je me suis lancé à la fabrication de tubes identitaires dans un style varié. Cela me permet de faire passer un message clair et sympathique aux jeunes plutôt que de les bassiner avec des discours lors de soirées (ce qui se termine bien généralement au pugilat = pour ma part en tout cas !), là avec la musique ça passe mieux ! va comprendre la jeunesse d’aujourd’hui !

Pourquoi avoir choisi le Ksan comme nom pour votre groupe ?

Au départ j'officiais en tant que "docteur petit", mais de petits problèmes avec certaines personnes m'a fait changer de pseudo bien vite, (dès les premières semaines de mise en marche du projet "docteur petit-demain le chêne !", à présent c'est sous le délicieux pseudo Le KSAN qui ne veut rien dire du tout cette fois-ci que j'envisage une carrière sereine et efficace !

Tout au long de vos morceaux, vous chantez l'amour de notre Patrie, de ses traditions et de son identité (France, Notre identité, Mon pays), que représentent pour vous toutes ces valeurs ?

Elles représentent beaucoup de bonnes choses! aimer son pays, ses valeurs, son identité c'est sain, intelligent, respectueux de nos ancêtres et primordial si l'on veut pouvoir vivre en paix chez soi pour longtemps...

Vous savez aussi vous montrer très critique dans votre approche du quotidien envers la situation actuelle (Une poubelle, Le compte à rebours), êtes vous pour autant politiquement pessimiste ?

C'est vrai je le dis, nous avons de quoi avoir peur de l'avenir de notre société française. Chaque jour d'innombrables faits et exemples viennent nous prouver que tout est loin d'être rose chez nous, il faut donc montrer du doigt, le faire savoir en musique, en communiqués... par nos moyens pour que cela cesse et qu'une nouvelle société moins abrutie et asservie soit instaurée. J'ai quelques peurs pour l'avenir, j'y fais face par mes moyens et je les repoussent !

Pour le moment, vous avez sorti deux cassettes démo (Demain le chêne et Plus fort !) réunies en une seule cassette (12 titres), comptez vous enregistrer un CD bientôt ?

En effet j'ai sorti en avril 1999 une démo 6 titres intitulée "Demain le chêne !", puis en juin 2000 une deuxième démo 6 titres "Plus fort". Courant juin 2001 le troisième et dernier volet de cette trilogie identitaire verra le jour ! Bien sûr que l'objectif est de publier un album cd mais les moyens me manquent (financiers et musiciens) donc patience mon heure viendra ! Je me vois bien réenregistrer mes meilleurs titres de mes démos avec de vrais instruments de scène ! Celui qui me proposera le bon projet, je lui dirais ça marche ! Je suis également tenté par d'autres projets aux styles de musiques différents, on verra...

Récemment, vous avez participé au concert R.I.F du 31 mars dans l'Essonne avec Elendil et Kaiserbund, comment s'est passée votre intégration au sein des "anciens" du mouvement ? Quelles ont été vos impressions pour votre premier concert ?

J'ai été ravi de voir autant de sympathie et de mise en confiance de la part des anciens Elendil et Kaiserbund, j'y ai été fort bien accueilli ! (merci Aude pour cette mise en confiance dehors dans le froid, un moment décisif à la bonne tenue de ma prestation !) Ils sont simples, sympas, bref des gens avec qui j'aimerai bien souvent me reproduire sur scène. C'est pour moi le schéma idéal d'un début de carrière !
Pour ce qui est de ma prestation je dirais mis à part l'approche d'avec le public (promis je me soigne ce défaut au plus vite !), cela s'est fort bien passé ! J'étais assez à l'aise avec mes chansons, j'ai lancé mon programme comme je l'avais prévu et le public à plutôt bien réagi vu les commentaires que j'ai pu avoir ainsi que les applaudissements (toujours de grands moments pour un chanteur-parano de la qualité de ses chansons...). Pour finir je ne remercierai jamais assez Stéphane de Tribune Musicale qui m'a carrément lancé et ma soutenue sans concession dès le départ ! Il croit en moi ce gars là !!! Rien de tel pour bien démarrer...

Un de vos morceaux s'appelle "Reconquête", estimez vous, à l'image de G. Faye, que ce moyen soit le seul pour sortir notre Civilisation des maux qu'elle subie aujourd'hui ?

Pas forcément, il y a je pense d'autres solutions moins radicales mais il faut dire à la jeunesse et la préparer à une éventuelle catastrophe à laquelle il faudra plus que des mots et des lois pour s'y en sortir... Il ne faut pas perdre de vue cette hypothèse qui pourrait arriver bien plus vite qu'on le croit et c'est pourquoi il faut s'y préparer...

Vous avez intitulé un de vos titres "Autriche libre", pensez vous que, pour arriver au pouvoir, l'alliance avec la droite libérale puisse être un choix stratégique, à défaut d'être un choix conforme à ses idéaux ?

Je crois que oui, si nous voulons accéder au pouvoir en ce moment il nous faut nous unir avec ceux de la droite traditionnelle qui veulent bien construire avec nous. L'union fait la force mais encore faut-il la vouloir, cela est une autre histoire, un autre problème... J'ai malgré tout confiance en une alliance possible en France entre droite nationale et traditionnelle seulement en cas d'aggravations de problèmes dans le pays et cela très prochainement.

Après toutes ces émotions (concert, rencontres), quels sont vos projets ?

En résumé, faire un album studio avec pleins de musiciens, avoir un public vaste et chaleureux, et continuer autant que je le pourrais à composer des chansons de tous styles et pour tous les goûts !

Le mot de la fin peut être ?

Coq gaulois tu fais un très bon travail de promotion du RIF sur le net, sois-en félicité par Le KSAN et sa Lorraine natale !