Entretien

Résolument engagé dans le combat pour la reconquête culturelle, le groupe Vae Victis persiste et signe. Il signe, en effet, le troisième album,  "Quand les vents tournent". Au terme de quatre années de labeur, Vae Victis réussit à s’imposer comme le groupe de référence d’un courant musical, jusque là boudé par une frange de la jeunesse française, estimant le  "Rock" trop ésotérique à son goût. Vae Victis fait partie de ces groupes qui ont réussi à  "démocratiser" ce courant. Références faites à l’Histoire et aux légendes, exaltant souvent le Beau et le Vrai. "Quand les vents tournent" rend également un hommage émouvant à Sébastien Deyzieu, "gaubertisé" en 1994, à l’âge de 22 ans, par la police de Pasqua.

 

Avec  "Quand les Vents tournent" , vous abordez plusieurs thèmes à la fois. Parmi lesquels, celui de la Commune. Vous ne craignez pas de choquer ?

Sur la pochette du CD, nous avons fait une note explicative. Nous ne cherchons aucunement à exalter la Commune. Ce que nous essayons de mettre en valeur c’est l’aspect patriotique de la Commune. Un aspect patriotique indéniable. La Commune est un épisode souvent mal compris par le milieu sympathisant. Les communistes, dans leur façon de récupérer la Commune, ne s’intéressent qu’à l’aspect social. Pourtant, il y avait un aspect patriotique essentiel dans l’esprit de la Commune. Sur ce point, nous ne faisons que nous référer au point de vue de Léon Daudet. C’est la Commune qui a donné naissance au courant du catholicisme social. Le catholicisme social, avec des Albert de Mun ou des La Tour du Pin, est né pour essayer de combler le gouffre qui séparait désormais le peuple des classes dirigeants. Avec une chanson comme la Commune, on a essayé de faire un peu le parallèle avec l’actualité. Qui vote FN actuellement ? C’est en grande partie les ouvriers, les chômeurs, le peuple, en somme. Qui défend le système cosmopolite ? C’est en grande partie les classes dirigeantes. Au moment de la Commune, ça a été un peu la même chose. Le peuple s’est dressé alors qu’il y avait une invasion de voir les choses.

 

Avec "Quand les Vents tournent", vous vous êtes résolument engagés dans la musique celtique ?

Non, nous ne le pensons pas. Il y a effectivement des parties un peu celtiques, mais la proportion est gardée. Le côté celtique est apporté par le biniou. C’est une manière d’offrir une musique plus riche, plus variée du point de vue instrumental. Nous avons un nouvel ingénieur du son, ce qui nous a permis de parvenir à un son bien meilleur. Musicalement nous pensons avoir progressé. Les paroles sont plus réalistes. Moins mystiques, plus sociales. Pour la jeunesse, ça passe mieux. L’album numéro 1 était plus difficile à décoder. Même si le disque est moins marqué catholiquement, nous sommes restés fidèles à l’esprit du groupe. Avec "Montmartre", il n’y a pas d’ambiguïté possible. Avec "La Justice" non plus.

 

Un quatrième album en cours ?

En ce moment, on travaille un peu plus pour les concerts, bien qu’on n’ait jamais répété dans cette optique. De plus, c’est difficile dans la mesure où nous travaillons tous. Maintenant nous aimerions nous faire connaître du public. Bien qu’idéologiquement, on soit différent, on a un peu la même démarche que les groupes alternatifs des années 95, "Béruriers Noirs" ou les  "Garçons Bouchers" qui ont été finalement récupérés par le système, avec un label qui finit par les tuer. Le fait d’aller vers un public, nous permet aussi de communiquer. Car notre but, c’est aussi de parvenir à véhiculer des idées N’oublions pas que nous sommes un groupe essentiellement culturel. D’autre part, nous travaillons sur une compilation qui devrait regrouper tous les groupes du Rock Identitaire Français. Ce qui permet de faire connaître les autres groupes.

 

Pour la production comment vous en sortez-vous ?

Lors de la sortie de notre premier CD, Vae Victis, la SERP avait envoyé un exemplaire au service de presse de la FNAC. Bien entendu, on s’est fait jeter… Donc, nous avons choisi l’indépendance financière. C’est une voie difficile. Mais un choix délibéré.