Entretien

Pourquoi ILE DE FRANCE?

ILE DE France est un groupe rock indépendant de la banlieue sud de Paris qui répète depuis mars 1995 . Sa formation est : Cathie (basse), Jean-Christophe (chant et guitare) + boite à rythme. Le rock ne présente aucun intérêt s’il ne porte pas un message. Nous prenons la parole, sans attendre qu’on nous lidf rifa donne.

 

Vous êtes deux dans le groupe. Est-ce un problème?

Des formations comme RITA MITSOUKO ou les BERURIERS NOIRS ont déjà tenté cette expérience avec succès…Le vrai problème du rock français actuellement ne vient pas des groupes mais du public. Va dans les MJC, les bars rock, tu verras des groupes folk, groove, alternatifs …tous hyper au point, hyper carrés, qui bougent comme des fous sur scène …devant des salles vides.

 

Est-ce qu’ILE DE FRANCE …

Attends! Ce n’est pas tout. Le problème c’est que les groupes ne sont pas seulement boudés par le public, ils sont méprisés par les producteurs, par les médias, par les organisateurs de concert. Une fois que tu as signé tu n’es plus considéré que comme une merde, ton avis ne compte plus. Tu n’as pas le son que tu veux, on te demande de changer les paroles, on te prête des idées ou des appartenances auxquelles tu es parfaitement étranger.

Par exemple il paraît qu’un obscur magazine « NOVA » nous a assimilés à des skins. Tu crois rigoler. Et Kojak, c’est un hippie ?

 

J’en arrive à ma question: est-ce qu’ILE DE France est un groupe engagé?

Nous refusons cette appellation. Parce que si tu te dis engagé, on aura vite fait de te classer avec tel parti ou tel groupuscule qui tient ses meetings dans une cabine téléphonique. Nous ne voulons pas d’étiquette.Le quotidien «LE MONDE» vous a présenté comme un groupe radical…Il est vrai que nous ne faisons pas de concession. Mais à côté de ça le journaliste en question a quand même sombré dans la calomnie. Nous n’aimons pas le papier et les procédures. Nous espérons que les gribouilleurs de torchons vont cesser de mentir à notre sujet et que nous n’aurons pas à saisir les tribunaux.

 

Quels sont les sujets abordés dans vos textes?

Un rejet constructif de la corruption (BASSE POLITIQUE), des médias (CASSEZ VOS TÉLÉVISIONS) et du monde moderne (ASSISTES ; EXPLOITES, CIVILISE, MÉCANISATION); notre appartenance au peuple (PROLÉTAIRES HÉRÉDITAIRES, FRANÇAIS MOYEN); les valeurs et les rêves qui nous sont chers (SOLIDAIRE, PUR ET DUR)…